All posts by admin

De nouveaux hélico d’attaques

Bell Helicopter, qui fait partie du conglomérat américain Textron, prévoit de «retirer les housses» de son tout nouvel hélicoptère de reconnaissance lors de l’une des plus grandes expositions sur la guerre terrestre et de forums de développement professionnel au monde, la réunion annuelle d’AUSA à Washington, DC.  Pour la première fois, Bell présentera une maquette à grande échelle de l’hélicoptère de reconnaissance d’attaque 360 ​​Invictus, qu’elle propose pour l’acquisition du prototype FARA-CP (Future Attack Reconnaissance Aircraft – Competition Attotype) de l’armée américaine.  Le site Web de la société indiquait que, combinant une agilité et une létalité impressionnantes avec une approche de systèmes ouverts modulaires et une durabilité inhérente à sa conception, le Bell 360 Invictus offre une voie à faible risque pour répondre aux exigences de l’armée américaine en matière d’aéronefs de reconnaissance d’attaque future (FARA). la sécurité et la conscience de la situation sur le champ de bataille jusqu’à la fin du combat.  En mettant l’accent sur une conception qui offre une capacité impressionnante avec une complexité réduite pour une abordabilité améliorée et la facilité de fabrication, Bell a associé des technologies éprouvées à des processus novateurs pour atteindre les performances de nouvelle génération dans un avion hautement durable.   Les vitesses de croisière élevées et les capacités à longue portée du Bell 360, combinées à une agilité exceptionnelle, du vol stationnaire à la grande vitesse, le rendent polyvalent, résistant et mortel.   En satisfaisant ou en dépassant les exigences de l’Armée américaine, le Bell 360 Invictus exploitera le terrain, utilisera des effets meurtriers et développera des informations pour informer les soldats au sol, façonnant ainsi l’environnement tactique permettant de déjouer nos adversaires. Soutenu par un modèle de fabrication conçu tel que construit et des outils numériques activés pour améliorer la collaboration en matière de conception, le Bell 360 Invictus est aussi pratique que létal. L’approche programmée et la boîte à outils numériques de Bell rendent l’adaptation et la mise à l’échelle des avions plus rapides et plus simples que jamais.   Le Bell 360 Invictus perpétue son héritage de plusieurs décennies en tant que pionnier des avions de reconnaissance américains, avec insistance renouvelée non seulement sur la capacité, mais également sur le faible risque technique, l’abordabilité, la capacité de survie et la létalité. Lire en détail sur le site de baptême en hélicoptère.

En Inde, Le Contrat Rafale Vire Au Scandale Politique

Le Parti du Congrès, opposé au gouvernement, dénonce des malversations dans l’achat par l’Inde de 36 avions de combat à Dassault Aviation il y a deux ans.

Le scandale intervient à l’approche d’élections générales prévues au mois de mai 2019.

Pas une semaine ne se passe en Inde sans que l’opposition, emmenée par Rahul Gandhi et son Parti du Congrès, de centre gauche, ne revienne à la charge sur « l’affaire Rafale ». En septembre 2016, l’Inde avait signé l’achat laborieux de 36 avions de combat avec le Français Dassault Aviation.

Le Parti du Congrès s’indigne depuis de malversations présumées dans ce contrat conclu par le gouvernement du nationaliste hindou Narendra Modi. Ces critiques dénoncent un manque de transparence et un favoritisme au profit du milliardaire Anil Ambani, proche du premier ministre et devenu partenaire indien de Dassault.

Relire  : En Inde, le bilan contrasté des réformes

Les détails du dossier sont complexes mais Rahul Gandhi n’en démord pas et attise une tempête politique, usant d’un discours de plus en plus mordant et faisant de ce dossier l’un de ses angles d’attaque privilégiés pour tenter de contrer le Parti du peuple indien (BJP) au pouvoir, à l’approche des élections de mai 2019.

Contrat qualifié d’escroquerie

Rahul Gandhi qualifie ces jours-ci le contrat d’« escroquerie », il dénonce le « pire scandale en matière de défense », évoque les « mensonges » du gouvernement Modi, et un cas de « corruption mondialisée ». Il réitère aussi sa demande d’instaurer une commission parlementaire chargée d’enquêter sur l’affaire. En juillet, déjà, il avait tenté de faire adopter une motion de censure contre le gouvernement BJP. Sans succès. Narendra Modi avait refusé de répondre à ses questions sur les montants du contrat, en vertu d’une clause de secret-défense.

Relire  : L’Inde achète 36 avions Rafale

Selon l’héritier de la dynastie des Nehru-Gandhi, la facture (7,8 milliards d’euros) serait exorbitante. Narendra Modi l’aurait concédée à la va-vite, empressé de renforcer les moyens de défense de son armée sous-équipée.

À l’origine, le contrat devait porter sur 126 Rafale, partiellement produits dans le pays, mais l’offre s’est resserrée sur 36 avions de combat, modifiant à la hausse le prix unitaire. Le Congrès déplore un contrat opaque et coûteux, qui n’a pas respecté les objectifs du « Make in India » en renonçant à la construction d’une chaîne d’assemblage Rafale en Inde.

Plainte pour diffamation

Le conglomérat de l’influent Anil Ambani, avec sa fraîche filiale « Reliance Defence », se voit aussi reprocher d’avoir largement bénéficié du contrat d’« offsets », une clause de compensation industrielle qui engage Dassault à investir en Inde. « Le plus surprenant est que ce contrat a été donné à M. Ambani qui n’a jamais construit un avion de sa vie », a souligné Rahul Gandhi.

Relire aussi  : Le Rafale tire les exportations françaises d’armement

Le groupe industriel, qui rejette des allégations « infondées », a porté plainte pour diffamation. Le BJP a lui aussi contre-attaqué, accusant Rahul Gandhi de « manquer d’éléments », « d’induire le pays en erreur » et de « compromettre la sécurité nationale ».

Les lignes se durcissent de part et d’autre

Cette polémique ouvre un nouveau front dans la guerre à laquelle se livrent le BJP et le Congrès. À travers la contestation, Rahul Gandhi cherche « un tremplin pour accéder au pouvoir en 2019 », estime le site d’informations économiques LiveMint. Anil Chopra, du magazine Outlook, déplore pour sa part que « cette cacophonie » se fasse « au détriment de l’honneur et de la sécurité du pays ».

Mais le gouvernement a aussi installé en Inde un climat où toute critique contre Narendra Modi est perçue comme « antinationale ». Les lignes se durcissent de part et d’autre, attestant de la division idéologique grandissante dans le pays.

Le Brésil Choisit L’avion De Combat Suédois «Gripen

Le prix, un argument décisif, c’est ce qu’a laissé entendre hier, mercredi 18 décembre, Celso Amorim, le ministre brésilien de la Défense qui explique le choix de son gouvernement par un savant équilibre entre trois données : le transfert de technologies, le prix de l’avion bien sûr et le coût de son entretien.

Il faut savoir en effet que l’une des principales exigences des Brésiliens était un transfert de technologie total pour pouvoir – à terme – fabriquer ces avions localement et donc développer une industrie de la défense. Et, de ce point de vue le Rafale était largement favori mais l’avion de combat français a un défaut : il est le plus cher – et de loin – des trois appareils en concurrence, deux fois plus cher que le chasseur suédois, favori des militaires brésiliens.

Le choix du Gripen n’en demeure pas moins une surprise. La plupart des analystes s’attendaient en effet à un duel Boeing-Dassault. Et les deux rivaux voient s’envoler un contrat de près de 5 milliards de dollars.

Grande déception côté français

Dix ans de négociations, des reports multiples à cause de coupes budgétaires, l’implication de deux chefs d’Etat, Nicolas Sarkozy puis récemment encore François Hollande en visite officielle au Brésil, et un Rafale que ne parvient toujours pas à s’exporter… effectivement, la déception est grande.

D’autant que ce n’est pas la première fois que le Rafale est détrôné par le Gripen. En 2011, la Suisse avait choisi le chasseur suédois, pour renouveler 22 appareils de sa flotte de combat. Reste maintenant l’Inde. Dassault y négocie un méga-contrat de 126 appareils pour la coquette somme de plus de 12 milliards de dollars. De quoi effacer la déconvenue brésilienne.

ECLAIRAGE: c’est l’avion le plus petit et le plus économique qui a gagné

Le monomoteur Gripen fabriqué par Saab est le plus petit et le plus économique de tous les compétiteurs. Nul doute qu’après les critiques sur le coût de la Coupe du monde et après la grogne sociale du printemps 2013, cela a dû peser lourd dans la décision politique des autorités brésiliennes.

Pour Dassault et les industriels associés autour du Rafale c’est une mauvaise nouvelle mais c’est une mauvaise nouvelle aussi pour le budget de la France, car, avec un contrat à l’export, l’Etat aurait pu différer certaines commandes d’avions destinés à l’Armée de l’air.

Dassault et se partenaires industriels estiment qu’en dessous de onze appareils fabriqués par an, il n’est pas rationnel de maintenir la chaine d’assemblage de l’avion. Pour la France, il reste encore 26 avions à fabriquer sur la la future loi de programmation militaire 2014-2019.

Une conférence pour acheter des avions

Les gens sont toujours inspirés de faire quelque chose de nouveau tout le temps. La nature humaine est une dynamique telle qu’elle veut toujours obtenir quelque chose de nouveau à chaque fois. L’innovation est la mère du monde entier, mais ces innovations sont motivées par les désirs et les désirs sont la racine de tous les mécanismes disponibles dans le monde aujourd’hui!  L’un de ces désirs est de voler dans le ciel comme les oiseaux. Les oiseaux volaient dans les airs avec leurs ailes mais les gens n’en ont pas. Ainsi, ils ont désiré et inventé les ailes artificielles pour eux et ces ailes artificielles sont appelées avions. Les aéronefs sont les véhicules qui utilisent la loi de la gravité et volent dans les airs en utilisant et en contrôlant l’air dans l’atmosphère. Ces avions produisent une grande entreprise. Il existe différents types d’aéronefs disponibles. Les affaires en ligne des avions sont assez célèbres et efficaces. Les gens utilisent cet outil commercial comme source principale de revenus.  La vente en ligne d’aéronefs est une chose très spéciale car il n’existe pas de sites Web qui possèdent le réseau parfait, mais aussi les détails professionnels et l’expérience permettant d’attirer et de faire participer les gens à l’achat et à la vente de la vente. Les avions à vendre constituent le centre d’intérêt principal et le plus fascinant des nôtres, car nous avons fait une grande recherche et avons également une étude pratique avant de nous engager dans ces choses en ligne. Ici, sur les avions ultimes, vous trouverez quelques-uns des avions les plus hyper avancés et de nombreuses vérités de l’aéronef qui sont plus que suffisantes pour satisfaire vos besoins en aéronefs.  Les avions disponibles sur ce site Web sont véritablement de bonne qualité et ils constituent également le meilleur choix pour la quasi-totalité des revendeurs réputés, car nous appliquons certaines règles strictes qui garantissent un traitement clair et révélateur. Avions à vendre n’est pas la seule devise, mais la satisfaction dans toutes les transactions est notre principale cible!  L’adhésion à ce site Web est assez facile et la procédure à suivre est la même: il faut à peine moins de minutes pour joindre l’un des noms les plus fiables et fiables de l’industrie aéronautique en ligne. Nous avons beaucoup de revendeurs établis, spécialisés dans les avions de marque et ayant également des avions moins chers à vendre. Ils offrent également des rabais spéciaux que vous ne pouvez pas avoir dans vos achats physiques. Ainsi, il est non seulement pratique d’acheter l’avion en ligne, mais c’est aussi relativement moins cher que l’achat physique de l’appareil en vente. Ce séminaire est ouvert à tous.

Des drones et des avions dans le même ciel ?

Apparemment, la Federal Aviation Administration ou la FAA sont en train de chercher le moyen de permettre aux systèmes aériens sans pilote (UAS), parfois appelés véhicules aériens sans pilote (UAV), de fonctionner dans le même espace aérien civil que l’aviation générale, l’aviation commerciale et même privée. vol spatial. La dernière chose dont nous avons besoin est un avion robotisé provoquant une collision en vol avec la famille dans son Cessna Skyhawk.

Maintenant, nous devons décider quelles catégories d’aéronefs reçoivent immédiatement, quels aéronefs doivent céder le passage à l’autre aéronef. Dans le Federal Air Regulations ou FAR, il existe différentes catégories d’aéronefs. Il y a des hélicoptères, des dirigeables dirigés, des montgolfières, des ultra-légers, des planeurs et des avions motorisés. Comme vous pouvez l’imaginer, les montgolfières et les dirigeables ont maintenant, car ils n’ont pas la capacité de se retourner aussi facilement et de s’écarter du chemin. Un ballon à air chaud a tout de suite un dirigeable, et un planeur a tout de suite un avion à moteur.

Et le bon sens voudrait que, si vous pilotez un petit avion monomoteur tel qu’un Cessna 172 Skyhawk, vous fassiez mieux de vous écarter d’un avion de ligne, même si vous supposez que vous l’avez tout de suite. Maintenant, un avion robotisé ou un système aérien sans pilote a-t-il tout de suite un avion propulsé? Rappelez-vous que le système aérien sans pilote est exactement ce qu’il dit, il est sans pilote.

Il y a des ballons captifs non habités le long de la frontière utilisés pour la surveillance, l’armée américaine construit des dirigeables sans équipage, à l’avenir, les services de police disposeront également de tels dirigeables au-dessus de leurs villes, et un dirigeable dirigera immédiatement un avion à moteur. Mais que se passe-t-il lorsque deux aéronefs motorisés suivent une trajectoire convergente ou une trajectoire de collision convergente – l’un étant un aéronef robotisé et l’autre piloté par un élève-pilote lors de son long voyage en cross-country pour obtenir sa licence de pilote?

La réalité est que tout aéronef pouvant constituer une menace de collision est à éviter, de sorte que l’élève-pilote cédera à tout aéronef qui se trouve à proximité. Si les aéronefs s’approchent l’un de l’autre de front, un avion de cette taille ou de la taille d’une mouche peut être un avion de grande taille qui se dirige vers vous à la même vitesse ou à une vitesse supérieure.

Même si vous ne faites que 145 nœuds dans le Cessna 172 en train de rouler, un UAV peut voyager à 225 nœuds directement vers vous, la vitesse de fermeture serait la somme de ces deux vitesses, et vous ne pourrez pas le savoir. si c’est un véhicule sans pilote ou pas, parce que dans 10 à 15 secondes cet avion sera juste devant vous. Par conséquent, vous devez vous écarter du chemin, même si le drone télécommandé (ou totalement autonome, exploité par l’IA à l’avenir) ne vous voit pas à temps.

La question est de savoir si un drone a un système d’évitement qui remplace le pilote de télé-robotique assis dans une pièce quelque part pilotant cet avion comme s’il s’agissait d’un jeu vidéo, puis une fois la menace disparue, la dérogation s’arrêtera et l’avion sans pilote rend les commandes au pilote de la télé-robotique.

Le problème de certains pilotes humains, c’est qu’ils font confiance non pas à un autre humain contrôlant cet autre aéronef, mais à un système intégré à cet UAV, fonctionnant à l’aide de logiciels. Vous pouvez peut-être comprendre pourquoi le débat est omniprésent dans les nouvelles et que la FAA doit déterminer comment autoriser des aéronefs sans pilote ou pilotés par l’homme dans le même espace aérien. Est-ce que cela signifie que les humains sont déjà en train d’être repoussés par des robots? Sommes-nous déjà en train de donner notre droit aux robots? S’il vous plaît considérer tout cela.

La Russie livre ses avions de chasse à la Chine

La Russie a achevé la livraison de vingt-4 avions de chasse Su-35S mma en Chine. Le contrat devait coûter environ 2,5 milliards de dollars. Ce marché nous a amenés à demander des sanctions aux fournisseurs chinois en septembre 2018. La déclaration est faite par le Service fédéral pour la cohésion des forces armées du gouvernement fédéral européen (FSMTC) à TASS le 16 avril 2019. Utilisant ce type d’achat, le chinois En 2015, les fournisseurs ont été les premiers clients de votre dernier avion de combat mma de fabrication russe. L’avion est entré en service au sein de l’armée de libération de l’oxygène de l’armée populaire de libération (PLAAF) en 2018. L’accord prévoyait également la disponibilité d’équipements au sol et de moteurs de secours. Ceux-ci devraient tous être livrés d’ici la fin de 2020, selon une source citée par Jane’s. L’accord a été reconnu malgré les sanctions des États-Unis. En septembre 2018, la Division d’État américaine avait annoncé qu’elle pourrait imposer des sanctions au bureau d’amélioration des engins (EDD) de Chine, l’agence de passation des marchés de services militaires du pays, qui aurait noué des liens avec le conglomérat russe de la défense Rostec. Le système EED est actuellement empêché de postuler pour You.S. certificats d’exportation. De la même manière, un certain nombre d’hommes et de femmes russes et d’entités russes ont été inscrits sur une liste noire au sein du CAATSA, contraint par la Russie en Ukraine et en Syrie. Le Sukhoi Su-35 est un chasseur multi-fonctions russe. Il a été créé pour améliorer les capacités offensives du Su-27, tout en lui donnant la possibilité d’endommager les deux buts aériens et en surface.

Le F-35 anglais devient opérationnel

Le ministère britannique de la Protection a vérifié que son avion de combat le plus récent et bien supérieur, le Super F-35B, Fouga Magister avait bien rempli ses missions initialement opérationnelles. Mardi, le ministère de la Protection a annoncé que des F-35B avaient volé avec des avions de la compagnie Typhoon pour effectuer des trajets de travail dans le ciel syrien et irakien, dans le cadre de la lutte en cours contre Daech. Selon la déclaration, l’avion de combat de cinquième génération F-35B de la Royal Air Force a effectué ses débuts opérationnels au-dessus de la Syrie le 16 juin 2019. Les premières sorties de travail de la Royal Air Force F-35B ont été effectuées le dimanche 16 juin pour assister à Functioning Shader, la participation du royaume-uni au but de la cuisine de la Coalition mondiale contre Daech en Irak et en Syrie. Les deux avions ont effectué une patrouille au-dessus de la Syrie et les F-35 britanniques ont effectué 12 sorties supplémentaires depuis. Le F-35 pourrait être le premier avion à associer une technologie furtive évitant les radars à des vitesses supersoniques et la possibilité d’effectuer des décollages simples et des atterrissages de haut en bas. La super-force est mutuellement gérée par la RAF et la Royal Navy. Capable de courir de la terre et de la mer, le F-35 est un élément important de la fourniture d’une capacité de frappe de porte-avions au royaume-uni avec les nouveaux porte-avions britanniques de la reine elizabeth school. Le Royaume-Uni dispose actuellement de 17 avions F-35B utilisant le 617 Sqn réformé qui revient en Grande-Bretagne au cours de la dernière année. Beaucoup plus de jets sont attendus en Grande-Bretagne dans les années à venir, tels que la prochaine apparition du 207 Sqn à la RAF Marham, qui vient avec une décision globale d’obtenir 138 avions pendant toute la durée de vie du système. Le programme a récemment passé des commandes d’un montant de 12,9 milliards de dollars et, au cours de la dernière génération, assistera un grand nombre de travaux de génie et de fabrication britanniques.

Dassault et Airbus se rapprochent pour proposer un avion de chasse

Un an après sa fabrication, établie à l’ILA de Berlin, le plan de chasseurs occidentaux est beaucoup plus présenté par le Paris Air flow Display 2019. Un vrai style de dimension du chasseur franco-allemand mma développé par Dassault Aviation et Airbus, le suivant Era Fighter (NGF), a été révélée le 17 juin 2019, lors de la visite du chef de la direction française Emmanuel Macron au salon du spectacle aérien de Paris. Bien qu’il s’agisse néanmoins d’une configuration précoce qui changera probablement au fil des années, le produit athlétique est un V-tail, contrairement au principe initial introduit dans l’exposition Euronaval 2018 qui ne comportait aucun stabilisateur direct et qui était rappelé à cet égard. UCAV expérimental nEUROn de Dassault. Contrairement au Rafale et au Typhoon, le produit grandeur nature n’a pas de zone de canard. C’est un peu plus grand qu’un Rafale, qui avait été prévu. Après la démonstration du produit, Florence Parly, Ursula von der Leyen et Margarita Robles, ministres de la Protection de la France, de l’Allemagne et de l’Espagne, ont autorisé un accord définissant le cadre autorisé pour le développement conjoint d’un système complet d’avions de combat et de drones. . Après la publication technique par l’Allemagne et la France du futur logiciel FCAS (Air Battle Process) lors de son passage à l’ILA de Berlin en avril 2018, la participation financière et industrielle de l’Espagne a été confirmée à la mi-février 2019 dans les locaux de l’OTAN. Sur le plan commercial, Dassault et Airbus ont envoyé une offre de fabrication commune aux instances dirigeantes française et allemande pour la phase de démonstration initiale de la FCAS. Les démonstrateurs de vos technologies FCAS doivent être prêts pour un voyage aérien inaugural en 2026, comme l’a souligné Dassault. Airbus et Dassault Aviation ont d’ores et déjà signé le 6 février 2019 un contrat de recherche en stratégie stratégique (JCS) d’un montant de 65 millions d’euros avec la France et l’Allemagne. La recherche a pour objectif de fusionner le dossier de conditions de travail de l’ordre élevé (HLCORD), approuvé par la France et l’Allemagne tout au long de ILA Berlin 2018, en utilisant les deux rapports réalisés séparément par Airbus et Dassault depuis le début du programme. « L’étude de principe conjointe confiée à Dassault Aviation et Airbus en janvier 2019 était la première tâche d’une cohésion cohérente entre les deux entreprises », a déclaré Eric Trappier, PDG de Dassault, lors de la manifestation Oxygen de Paris 2019. Les deux motoristes Safran et MTU Aero Engines a également signé un accord de cohésion commerciale pour la motorisation de votre avion de combat de nouvelle technologie le 2 février. 6, 2019. Conditionner l’autonomie de la sauvegarde occidentale Le NGF introduit dans le Paris Air Flow Show 2019 doit occuper une position centrale dans le FCAS, qui peut commencer à voir le jet de chasse mma coopérer avec un essaim de drones de soutien (fournisseurs de services à distance) dans une atmosphère de nuages ​​surpassés (ACC). Un premier aperçu des fournisseurs à distance a été présenté avec le concepteur européen MBDA sur le stand. Les télécommandes Remote control-100 et Remote control-200, analysant respectivement 100 kg et 200 kg, sont proposées comme pouvant prendre part à une opération en désignant des concentrés sur les systèmes de défense adverses ou en difficulté, juste avant d’atteindre leur cible. Consultez notre page d’accueil pour en savoir plus sur Vol L39. La FCAS doit avoir du succès sur le Dassault Rafale et l’Eurofighter Typhoon dans les courants d’air français, allemands et espagnols, et renforcer l’autonomie de l’ingénierie européenne en créant une option de biréacteur de sixième génération. Il est vraiment établi que le service entrera en service d’ici 2040.

La NASA reprend l’expédition de l’espace

Le 20 juin, la NASA a présenté SIMPLEx, également connu sous le nom d’objectifs progressifs minuscules pour l’exploration planétaire. Le programme s’efforce de minimiser la valeur incroyable des objectifs planétaires en présentant l’utilisation de CubeSats dans la fourniture d’enquêtes flexibles et peu coûteuses sur toutes les roches de Vénus à Uranus. Les CubeSats sont des satellites incroyablement petits qui n’analysent que quelques kilos. Ils y parviennent en surfant sur l’affluence de la miniaturisation des ordinateurs personnels, ce qui a entraîné un changement important par rapport aux plus gros et coûteux satellites de l’histoire. CubeSats a constaté une augmentation considérable de l’utilisation de l’orbite sur les satellites en orbite basse, car leur faible coût et leur souplesse les rendent très populaires. Tout en continuant à être plus léger que les satellites classiques, SIMPLEx CubeSats pensera beaucoup plus qu’au bon exemple lancé précédemment, à 180 kilogrammes, un avion militaire soit environ 400 livres. La NASA a pris en charge de manière significative la technologie moderne CubeSat, permettant aux entreprises et aux universités de déployer les satellites dans l’Overseas Room Station. Consultez notre page d’accueil pour en savoir plus sur L39 Albatros. En outre, les deux premières places fortes, CubeSats, ont survolé Mars en 2018. Nous nous sommes échappés pour découvrir l’atterrisseur Knowledge, MarCO-A et B (surnommé également la structure murale-E et EVE) ont relayé les informations provenant d’Information lors de l’atterrissage et ont été couronnées de succès. , enhardissant l’administration de la NASA et conduisant probablement à la création de SIMPLEx. Afin de réduire davantage les coûts, SIMPLEx suit la formule créée et mise en place par le programme Breakthrough Program (un système de recherche planétaire supplémentaire cherchant à réduire les redevances), qui consiste pour les experts à créer leur propre quête personnelle et à la proposer à la NASA, aux côtés d’autres, pour une étude plus approfondie. ou relâcher. Sur les 12 propositions de SIMPLEx, environ trois finalistes et leurs spécificités viennent d’être dévoilés. Mais reformulons: ne sont peaufinés que pour le vol, avec au moins un lancement certain, bien que ces missions ne soient pas approuvées. Ces missions ne seront jamais les seuls types réels, car il y a de plus en plus de propositions, entrant et sortant de la NASA, d’investigations planétaires exécutées par de minuscules sondes.

L’A320 bat des records de ventes au Salon du Bourget

«NEO» est le terme de travail d’Airbus dans le cadre de la démonstration aérienne 2019 à Paris. Également élargi le nombre de commandes et d’engagements NEO A320 à un peu plus de 250 dans le monde, alors même qu’il avait lancé son tout nouveau jet A321XLR, la plus longue gamme de la famille A320 la société a non seulement enregistré 226 demandes pour le nouvel avion. Les plus gros engagements et accords La plus grosse commande d’Airbus est venue pour la première fois du salon de l’air, le 17 juin 2019, de la société Atmosphere Lease Contract Corporation (ALC). La société de location d’avions La-structurée a approuvé un message d’objectif (LoI) pour 100 avions à réaction Airbus, comprenant 27 A321XLR et une entrée supplémentaire pour 23 A321neos. L’entreprise a également acheté 50 A220-300. En utilisant également les perspectives du salon aérien, Saudi Arabian Airlines, le fournisseur de services de pavillon national de l’Arabie saoudite, a élargi sa commande actuelle de la famille A320neo de 35 à 100 avions Neo, y compris 35 choix. La nouvelle commande ferme de Saudia pour 65 appareils de la famille A320neo en intègre 15 à la version XLR. Puis est apparu Indigo Companions, un fonds de garantie privé structuré en Arizona: la société a convenu d’un protocole d’entente portant sur 50 A321XLR. L’offre comprend de nouveaux achats pour 32 avions à réaction A321XLR ainsi que la transformation de 18 demandes actuelles de proches A320neo Loved. Le tout nouvel avion sera probablement géré par quelques-unes des compagnies aériennes à bas tarifs: Wizz Oxygen (Hongrie) comptera 20 XLR; 18 devrait aller à Frontier Airlines (You.S.); et aussi à 12 à JetSMART (Chili). Indigo Lovers offre également des participations dans Volaris (Mexique). Les quatre fournisseurs de services gèrent un total de 295 avions Airbus, ainsi que des commandes et livraisons Airbus, dont l’arrêt a été arrêté le 31 août 2019. Inscrivez-vous autour du battage publicitaire entourant le A321XLR, You.S. United States Airlines a également signé un arrangement visant à obtenir 50 euros de l’avion fraîchement lancé. Le contrat d’achat comprend la transformation de 30 achats actuels d’A321neo par American en de nouveaux XLR, en plus de commandes supplémentaires de 20 jets XLR supplémentaires. Dans le même temps, Oxygen Asia (Malaisie) a conclu un accord sur le processus de conversion le plus important. Le fournisseur de services a décidé de transformer ses 253 excellentes commandes A320neo sur la version A321neo. Avec ce vol, le vol deviendra le plus important client du monde pour l’A321neo: au total, AirAsia a passé des commandes pour 592 avions A320 Household et en a amené un service de livraison de 224. La compagnie Middle East Side Airlines (MEA), fournisseur de pavillon libanais, a été prompte à établir une offre d’achat de plusieurs XLR le premier jour du spectacle aérien, ce qui en fait le premier consommateur d’avion pour le nouvel avion. Par la suite, Cebu Pacific, fournisseur de services à bas coûts (LCC) basé aux Philippines, est devenu un consommateur de lancement supplémentaire pour le nouvel avion en mettant votre signature sur un protocole d’accord pour 31 appareils Airbus: 16 A330neos, 10 XLR et plusieurs avions à réaction A320neo. Qantas Airways était également présente au salon aéronautique de Paris et a conclu un accord avec 36 avions à réaction XLR: la compagnie australienne a décidé de transformer 26 de leur lieu de prédilection A320neo Loved et commande une nouvelle commande de 10 appareils XLR. China Airlines (CAL) a préféré 25 A321neos, signant un MoU pour 11 de ces avions à réaction; les 14 autres seront probablement supplémentaires en contrat de location. De même, l’organisation de crédit-bail dépendante de Dublin, Accipiter Holdings, a autorisé un contrat de commande portant sur l’achat de 20 A320neos.